top of page
  • Michaël Beugin

Les Biais Cognitifs en Thérapie

Les biais cognitifs sont des distorsions de la pensée qui peuvent influencer notre prise de décision et notre perception du monde qui nous entoure. Ils sont souvent considérés comme des erreurs de jugement, mais ils jouent également un rôle important en thérapie. Lorsqu'il s'agit de traiter des problèmes de santé mentale, il est essentiel de comprendre comment les biais cognitifs peuvent affecter notre manière de penser et de réagir à certaines situations. Dans cet article de blog, nous explorerons trois exemples couramment utilisés en thérapie pour mieux comprendre leur utilité et leur impact.


Un schéma répertoriant tous les biais cognitifs connus
Par Jm3 — Travail personnel, CC BY-SA 4.0

1 - Les principaux Biais Cognitifs en thérapie

A) Le Biais de catastrophisme

Le biais de catastrophisme est une tendance à surestimer la probabilité d'événements catastrophiques. Cela se manifeste souvent par une réaction excessive face à des situations potentiellement dangereuses, même si elles sont peu probables. Par exemple, une personne qui a peur de l'avion peut éviter de voyager en avion en raison de la crainte irrationnelle d'un accident, même si les statistiques montrent que les accidents d'avion sont extrêmement rares. Ce biais peut également conduire à une surestimation des conséquences négatives d'un événement, ce qui peut affecter notre capacité à prendre des décisions rationnelles.

B) Le Biais de confirmation

Le biais de confirmation est le fait de chercher, d'interpréter et de se rappeler sélectivement des informations qui confirment nos croyances existantes. Nous avons tendance à ignorer ou à rejeter les informations qui contredisent nos opinions préexistantes. Par exemple, si une personne a une opinion politique bien ancrée, elle aura tendance à rechercher des informations qui soutiennent son point de vue et à ignorer les informations qui vont à l'encontre de ses croyances. Ce biais peut nous enfermer dans une vision étroite du monde et nous empêcher de remettre en question nos propres idées.

C) Le biais de focalisation et de disponibilité

Le biais de focalisation et de disponibilité se produit lorsque nous accordons trop d'importance à des informations immédiatement disponibles ou faciles à récupérer de notre mémoire. Par exemple, si nous entendons fréquemment parler d'attaques de requins dans les médias, nous pouvons surestimer la probabilité d'être attaqués par un requin lors de nos prochaines vacances à la plage. Ce biais peut également se manifester lorsque nous nous concentrons exclusivement sur un aspect particulier d'une situation complexe, en négligeant d'autres informations importantes.

Cette liste est bien loin d’être exhaustive, il existerait plus de 250 Biais cognitifs (pour beaucoup sensori-moteurs et qui ne sont donc pas en rapport avec le sujet actuel) . Il est essentiel de reconnaître ces biais et de les prendre en compte afin d'éviter de tomber dans des pièges de pensée “irrationnels”. En développant notre esprit critique et en remettant en question nos propres croyances, nous pouvons commencer à surmonter ces biais et à prendre des décisions plus éclairées.


Un homme qui sourit avec son cerveau qui brille par transparence
Credit Image Bing IC

2- Comment les contrer efficacement ?

Maintenant que nous avons quelques biais qui nous empêchent d’avancer sur

le chemin du mieux-être, nous allons voir comment nous pouvons passer outre ces biais au travers de 3 grands axes qui se veulent chronologiques.

A) L'auto-observation

Une des premières étapes essentielles pour travailler sur nos biais cognitifs en hypnose consiste à développer une capacité d'auto-observation plus approfondie. En étant attentif à nos pensées, nos émotions et nos réactions, nous pouvons commencer à repérer les schémas de pensée qui sont influencés par nos biais cognitifs, et ainsi mieux les comprendre. L'hypnose joue un rôle précieux en favorisant cette prise de conscience en nous permettant d'explorer notre monde intérieur de manière plus profonde et plus objective. Grâce à cette pratique régulière d'auto-observation, nous pouvons non seulement remettre en question nos pensées automatiques, mais aussi nourrir et développer une plus grande clarté mentale, ce qui peut avoir un impact positif sur notre bien-être général.

B) Le travail sur les croyances limitantes pour une transformation profonde

Une fois que nous avons identifié nos biais cognitifs, il est essentiel de consacrer du temps et des efforts à travailler activement sur la réinterprétation de nos croyances limitantes. En utilisant des techniques d'hypnose avancées, nous pouvons accéder au pouvoir de notre subconscient et apporter des modifications significatives aux schémas de pensée qui nous restreignent. L'hypnose offre une méthode puissante pour contourner les barrières mentales conscientes et communiquer directement avec notre subconscient.

En utilisant des suggestions positives et des expériences ciblées, nous pouvons progressivement renforcer de nouvelles croyances plus constructives et réalistes. Ces nouvelles croyances s'enracinent profondément en nous, nourrissant notre esprit de pensées positives et de nouveaux comportements bénéfiques. Grâce à ce travail sur nos croyances limitantes, nous créons un environnement propice à une transformation personnelle durable.

En travaillant avec notre subconscient de manière ciblée et intentionnelle, nous sommes en mesure d'explorer nos blocages les plus profonds et de les libérer. L'hypnose nous permet de dissoudre les résistances conscientes et de diriger notre attention vers les aspects de nous-mêmes qui souhaitent changer et grandir.

C) La pratique de la pleine conscience

La pratique de la pleine conscience est une méthode largement utilisée en hypnose pour travailler sur nos biais cognitifs. Elle consiste à être complètement présent et conscient de nos pensées, émotions et sensations dans le moment présent, sans porter de jugement. En intégrant la pratique régulière de la pleine conscience dans notre quotidien, nous avons la possibilité de développer une capacité accrue à observer nos pensées sans s'y identifier. Grâce à cette capacité, nous sommes en mesure de prendre du recul par rapport à nos biais cognitifs et de prendre des décisions plus conscientes et réfléchies. De plus, l'hypnose peut jouer un rôle important en facilitant l'adoption de cette pratique en nous aidant à atteindre un état de relaxation profonde, propice à la pleine conscience.

Il convient de souligner l'importance de la pleine conscience dans notre vie quotidienne. En étant pleinement conscients de nos pensées, émotions et sensations, nous sommes en mesure de mieux comprendre notre fonctionnement interne. Cela nous permet d'identifier les schémas de pensée négatifs ou limitants et de les remettre en question. En cultivant cette conscience, nous pouvons également développer une plus grande tolérance à l'incertitude et au changement. La pleine conscience nous permet d'être plus présents dans nos relations et de mieux écouter et comprendre les autres. Elle favorise également notre bien-être mental et émotionnel en nous aidant à gérer le stress et l'anxiété de manière plus efficace.


En conclusion, les Biais cognitifs sont simplement des schémas de pensées inconscients qui s’activent automatiquement en fonction du contexte. Le meilleur moyen de ne pas se laisser submerger par ces Biais est de conscientiser leurs existences et leurs actions au quotidien, puis de prendre du recul pour pouvoir les observer et s’en détacher. L’hypnose permet très facilement de procéder à ce recadrage conscient et inconscient. Par la transe nous pouvons reprendre le contrôle.

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page