top of page
  • Michaël Beugin

Les 3 B-outs, Burn, Brown et Bore

Dernière mise à jour : 5 janv.

Burn-out, bore out et brown-out : quelles différences ?

Le burn-out, le bore out et le brown-out sont des termes qui désignent différentes formes d’épuisement professionnel. Le burn-out est la première maladie psychologique liée au travail à avoir été décelée. Le bore out et le brown-out, quant à eux, ont tiré leurs noms de la première pathologie et sont encore inconnues de nombreuses personnes.

Le burn-out : Trop, c’est trop !

Le burn-out a été conceptualisé en 1975. C’est un psychiatre américain qui a tenté de le définir pour la première fois.

Burn-out

Qu’est-ce que le burn-out ?

Le mot burn-out est vient du verbe anglais « to burn-out » qui signifie s’éteindre par manque d’énergie.

Le burn-out se définit comme un état d’épuisement physique, émotionnel et mental éprouvé par les travailleurs causé par une surcharge de travail. Il se développe progressivement suite à un stress chronique. Le salarié se trouve à court d’énergie tout en éprouvant des difficultés à se déconnecter entièrement de son travail durant ses moments de repos. Il se retrouve alors coincé dans une spirale dangereuse qui le plonge dans une dépression.

Le burn-out sort généralement du cadre professionnel pour impacter la vie sociale et familiale du patient.


Les signaux d’alerte du burn-out

Le burn-out se manifeste d’abord par des troubles émotionnels. Le salarié peut ressentir une anxiété et des tensions musculaires. Il devient irritable et hypersensible ou au contraire, manifester une absence totale d’émotion.

Cette pathologie affecte également les fonctions cognitives du travailleur. Ce dernier commence à avoir des troubles de mémoire et des pertes d’attention.

En outre, le burn-out peut entraîner une baisse de la motivation du salarié et une remise en cause de ses compétences professionnelles. Puis, les valeurs qu’il prônait dans le cadre son travail perdent peu à peu leurs sens.

Ces symptômes comportementaux sont accompagnés par des manifestations physiques du burn-out. Ainsi, le travailleur ressent en permanence une fatigue anormale et peut être sujet à des troubles du sommeil. Il peut également être sujet à des crampes, des vertiges, des troubles gastro-intestinaux et devenir anorexique.

Les causes du burn-out

  • L’absence de reconnaissance face à l’engagement du salarié

  • Les relations au travail dégradées

  • La pression permanente en terme de productivité ou de résultat demandé

  • Le contact avec un public mécontent, désagréable ou en détresse

  • L’insécurité de l’emploi

  • etc.

Les solutions possibles au burn-out

Il est difficile de se sortir de spiral infernal du burn-out. Souvent, les salariés atteints de cette pathologie doivent être accompagnés par un professionnel de santé. Le praticien peut recommander une mise distance du travail. Il peut également prescrire un traitement pour aider le salarié à récupérer et à retrouver une hygiène de vie saine.

Un soutien psychologique doit être mis en place pour que le salarié puisse retrouver ses repères et avoir un temps pour se réconcilier avec ses principes et son travail. En ultime recours un changement de métier vers quelque chose de moins stressant peut alors être envisagé.


Le bore-out : Je m’ennuie à mourir…

Ce sont des consultants suisses qui ont été les premiers à utiliser le terme bore out.

Bore-out

Qu’est-ce que le bore-out ?

Conceptualisé au milieu des années 2000, « bore out » désigne un état d’ennui extrême dans le cadre d’un travail. Tout comme le burn-out, le bore out peut causer une dépression et un désengagement du salarié.

En 2015, le bore-out est défini comme étant un état psychologique néfaste qui se manifeste par une mise en doute du travail et une absence de la volonté d’évoluer.

Le bore-out est souvent causé par des tâches monotones et un déséquilibre entre les compétences demandées par l’employeur et les tâches qu’il confie. Ce syndrome trouve également son origine dans un environnement de travail conflictuel ou un changement brusque de dirigeant.

Les symptômes du bore-out

Le salarié commence à avoir le sentiment d’être sous-utilisé, autrement dit il estime que les tâches qui lui sont confiées sont au-dessus de ses compétences. Cette impression entraîne ensuite une démotivation et une anxiété.

Le burn-out est accompagné de troubles du sommeil, d’une perte de poids et d’un eczéma. Il peut également causer une aménorrhée chez les femmes et provoquer des douleurs anormales.

Les causes du bore-out

  • Le manque de possibilité d’évolution professionnelle

  • Le sous charge de travail

  • Les ambitions professionnelles ignorées

  • Les tâches répétitives monotones

  • Les tâches subalternes en décalage avec les qualifications

  • etc.

Les solutions possibles au bore-out

Il n’y a pas de critères spécifiques qui permettent d’identifier le bore out. Cependant, lorsqu’un salarié consulte pour des troubles physiques ou mentaux, le praticien peut identifier cette pathologie sur un patient présentant des signes de mal-être au travail.

Le bore out est un trouble psychique et se traite comme tel. Les solutions pour se débarrasser de ce problème dépendent des symptômes et des objectifs du salarié. Le patient doit se demander s’il est possible d’améliorer sa situation au travail. Dans la négative, il peut éventuellement suivre une thérapie d’acceptation. Cela lui permettra de se reconnecter à ses valeurs et de rééquilibrer sa vie.

Lorsque le bore out a atteint un niveau extrême, le salarié peut obtenir un arrêt maladie prescrit par son médecin ou son psychiatre.

Le brown-out : Qu’est-ce que je fous là ?!

Le brown-out est la pathologie la plus difficile à identifier comparée au burn-out et au bore-out. Ce qui différencie le brown-out des deux autres syndromes c’est le fait qu’il est possible de le prévenir grâce à une bonne organisation au sein de l’entreprise.

Brown-out

Qu’est-ce que le brown-out ?

Le brown-out est une forme d’épuisement professionnel qui est le fruit d’une perte de sens au travail.

Un travailleur atteint de brown-out exécute ses tâches de façon mécanique. Il reste actif, mais il ne se soucie plus de la qualité de son travail. Et pourtant, cette insouciance entraîne un stress toxique.

Les symptômes du brown-out

Ce sont les salariés-cadres qui sont les plus enclins à subir ce type d’épuisement professionnel. La perte de motivation est la manifestation principale du brow-out. La personne concernée commence à considérer son travail comme futile. Elle s’interroge sur l’intérêt des tâches qu’elle doit accomplir et sur ses compétences.

Le brown-out empêche le salarié d’organiser son travail de manière cohérente et les conséquences de ces décisions lui importent peu. Cette pathologie entraîne également un repli sur soi et souvent une démission soudaine.

Les causes du brown-out

  • La perte de sens du travail

  • Les tâches ou missions peu valorisantes qui ne correspondent pas au niveau d’expérience

  • Le contrôle managérial infantilisant

  • L’automatisation du travail

  • etc.

Les solutions possibles au brown-out

Le manager joue un rôle important dans la prévention du brown-out de ses employés. En effet, c’est le manque d’organisation et de communication dans l’entreprise qui est la principale cause de ce problème.

Pour éviter la perte de sens, le manager doit éviter que la routine s’installe au sein de son équipe. Un dialogue permanent entre le salarié et son supérieur est également indispensable pour valoriser les missions à effectuer.

Si la perte de sens dure depuis trop de temps pour le salarié, une reconversion professionnelle est davantage conseillé afin de changer de voie.

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page